Logo-abalone ABALONE

ÉDITIONS

CATALOGUE




Bouton
Accueil


Bouton
Catalogue


Bouton
Commandes
Contacts







Archange-Lucifer-ebook



Clo éclôt









Il m’arrive, ou plutôt il m’est arrivé, de lire des romans érotiques.
J’y cherchais un écho, à défaut de réponse, aux perplexités qui m’assaillent lorsque je veux cerner ce qui m’envahit quand parle en tyran ma sexualité. Les ouvrages de psychologie et de philosophie ne m’étant d’aucune aide, j’espérais trouver dans ces fictions ce que leurs sœurs m’apportent sur d’autres plans, sentiments, réflexion, relations familiales ou sociales, voire action politique.
Il n’en a rien été. Celles que j’ai lues, célèbres ou obscures, m’ont laissée sur ma faim. Il s’agissait le plus souvent d’un catalogue de fantasmes assez communs, vaguement insérés dans une narration tantôt maladroite et tantôt élégante, mais toujours manquant de chair, ce qui est tout de même paradoxal. Soumission et domination, liens et menottes, mécanique sexuelle sans le moindre raté… Univers de robots trop bien huilés, fût-ce à la silicone. Rien de tout cela ne reflétait mon désir ou son absence, le besoin de tendresse ou de brusquerie, la lutte entre exhibition et pudeur, honte et fierté.
Oui, j’ai vécu des orgasmes sublimes dans les bras de l’homme que j’aime, comme il m’est arrivé, dans les mêmes bras, de subir les affres d’un désir qui frôle son aboutissement sans y parvenir. Oui, il m’est arrivé de tromper cet homme avec d’autres qui m’étaient indifférents, y trouvant ou non du plaisir. Et de me laisser séduire par des femmes, proches comme inconnues, avec le même effet aléatoire. Oui, il m’est arrivé de fantasmer la violence donnée ou subie, et même le viol, avilissement suprême qui pourtant me fait horreur. Il y a dans mon jardin secret des recoins semés de ronces plutôt que de roses.
Cette complexité de la sexualité humaine, et particulièrement féminine même si les hommes sont loin d’être des orgasmes sur pattes, avec ses richesses et ses misères, ses exaltations et ses désespoirs, son amalgame intime aux sentiments, aux sensations d’une autre nature, aux pensées, je ne l’ai jamais trouvée dans ces livres, dont j’ai cessé la lecture.
Jusqu’au jour où l’envie m’a prise d’en écrire un à mon tour, d’y mettre au service de l’expression sexuelle une transposition de mes expériences et ma science de romancière (cet ouvrage, sur conseil de mon éditeur, étant publié sous pseudonyme). J’ignore si j’y suis parvenue. Mais j’ai vibré en l’écrivant.
Puisses-tu, lecteur, faire de même en le découvrant.

Mara Dee.